Table basse “Une patte en moins”

Cela faisait un moment que me trottait dans la tête l’idée d’assembler le chêne à un bois exotique…

J’ai commencé par dessiner ce plateau aux allures marines qui rappellent un peu ce que l’on peut voir sur certains bateaux, puis quand est venu le moment de penser aux pieds, cela m’a pris pas mal de temps avant de trouver la forme qui pourrait parfaitement s’associer.

Pour certains ils pourront évoquer des vagues, pour d’autres des cheminées inclinées de bateau, pour moi : des ailerons ! mais pas obligatoirement de requin !
Puis lorsque la forme fût enfin validée, il restait à savoir quelle tonalité j’allais leurs donner.  Rester sur un ton bois cela aurait été trop…bois ! et particulièrement dans ce cas précis où la table devait reposer sur du parquet lui même en chêne. Le peindre ?… pourquoi pas, mais j’avais envie de conserver une certaine structure de la matière et ne pas rendre la chose trop lisse.

Et c’est là que je me suis souvenu d’une technique japonaise ancestrale que j’avais déjà éprouvé une fois qui consiste à brûler le bois en surface.
En effet, cette technique permettait au Japon de protéger le bois des insectes, de l’humidité et donc de la décomposition.
Dans mon cas cela n’était pas vraiment important, puisque c’est un meuble d’intérieur, en revanche l’aspect noirci tout en gardant l’aspect du veinage oui !

Disponible dans la boutique

Afin de s'adapter à un maximum d'emplacements (car chaque configuration d'aménagement est différente !) je propose ce modèle dans 3 gammes de taille pour lesquelles il est possible de préciser au centimètre près vos dimensions.

Fermer le menu
×
×

Panier

Panier